Le chœur Maha a été fondé en 1991 par l'auteur-compositeur-interprète Kathy Kennedy et l'artiste plasticienne Su Schnee. Le chœur enchante son public depuis maintenant deux décennies avec son répertoire éclectique, évoluant dans une grande variété de langues et styles musicaux. De  Hildegard von Bingen à Hildegard Westerkamp ou encore de Mozart à Madonna, les prestations du chœur Maha laissent parfois également la place à une part de musique électroacoustique.

A Montréal, certaines performances du chœur Maha, musicales ou socialement plus engagées sont restées dans les mémoires. Depuis l'installation sonore à grande échelle Never/Always présentée en extérieur sur la place des Arts qui a réuni plus de 100 participants à la performance surprise plus intime dans les couloirs du  City Hall, le chœur Maha se renouvelle continuellement.

Au delà de ses performances musicales, le chœur Maha est également reconnu pour son soutien aux organisations en faveur des femmes à Montréal : les bénéfices de ses prestations annuelles pour la commémoration de la tuerie de l'Ecole Polytechnique ou la journée internationale de la femme sont reversés aux refuges et associations de soutien pour les femmes.

Le chœur Maha collabore avec des artistes de divers horizons musicaux, tels que la diva jazz Karen Young ou la compositrice électroacoustique Hildegard Westerkamp. Maha a produit son premier CD « Different Angels » en 1996 et a été en 1998 le sujet du film documentaire « Choir Girls » de  Patricia Kearns et Deborah VanSlet’s.

L'identité du chœur Maha est toujours associée à une musique féministe innovatrice, à des performances débordantes d'énergie et à une manière anticonformiste d'aborder le chant choral.